©2018 by L'Atelier des Lutins.

En route vers le zéro déchet : bye bye le papier.

August 31, 2018

 Dans un monde où l'on nous pousse chaque jour à la surconsommation, il était temps de se poser et de se demander quel genre de vie nous voulions.

Pour nous, mon compagnon et moi-même, cette question s'est posée lorsque nous avons emménagé dans "notre premier chez nous". Influencés par nos voyages, notre amour pour la nature et notre entourage (ma sœur étant bien engagée dans cette voie), nous avons décidé de diminuer, réduire autant que nous le pouvions, nos déchets ménagé.

 

Les premières choses que j'ai banni de nos habitudes : le papier-linge à usage unique comme le mouchoir, l'essuie-tout et le coton démaquillant.

 

- Bye bye l'essuie tout : celui qu'on sortait à tout va, pour éponger une catastrophe, déposer les coquilles d’œufs avant de les mettre à la poubelle (!!!), servir une part de tarte, essuyer les légumes, les fruits,... nous utilisions presque 3 rouleaux par mois ! 

Aujourd'hui, avec le recul, je trouve ça aberrant.. Et comment je survis sans ? Des solutions existent : l'éponge, les assiettes ou l'essuie-tout réutilisable (que vous pouvez retrouver ici) par exemple. Ce dernier s'adapte encore mieux à vos habitudes puisqu'il s'utilise comme un "sopalin" normal sauf qu'il ne se jette pas, il se lave !

 

- Bye Bye le mouchoir : j'utilisais déjà des mouchoirs en tissu quand j'étais malade car les kleenex  m'irritait à force de les utiliser. C'était bête, j'aurai pu les utiliser toute l'année mais les habitudes sont parfois tellement ancrées en nous qu'il est difficile d'ouvrir les yeux et de se remettre en question ! Quand mes allergies ont fait leur apparition, les mouchoirs en tissu était une bénédiction, aujourd'hui je n'utilise plus que cela (vous pourrez bientôt les retrouver sur la boutique).

 

- Bye Bye les cotons démaquillant : je ne me maquille plus depuis quelques années, mais j'utilisais toujours les cotons pour me rafraîchir le visage vite fait, étaler une crème ou encore arrêter un saignement (chose qui m'arrive souvent). Les lingettes réutilisables ont changé également ces habitudes, et bien plus encore. Les petites utilités des vacances : éponger monsieur lorsqu'il avait trop chaud et remplacer la serviette du glacier lors de la dégustation d'une bonne glace artisanale (même si le glacier ne comprenait pas pourquoi "pas de serviette s.v.p.) ! La lingette (que vous pouvez retrouver par ici) permettait de garder ses doigts au propre et de se frotter la bouche barbouiller de chocolat.

 

Les utilisations sont nombreuses et souvent découvertes sur le tas !

 

À ceux qui répondrait "mais il faut laver tout ça, donc utiliser plus d'eau..", je dirais que non pas forcément ! Ces différents produits ne sont pas très grand et peuvent donc facilement se glisser dans votre machine à laver comprenant vos serviettes,essuie-de-bain, torchons,... de plus, il n'est pas spécialement utile de les passer en machine après chaque utilisation ! Un petit coup d'eau froide (avec un petit peu de savon si besoin) et un séchage à plat et c'est de nouveau opérationnel pour le lendemain. 

 

La route vers le zéro-déchet est longue, tout ne se fait en un jour et les habitudes sont parfois tenaces.. mais se questionner sur la pertinence de celles-ci, sur leurs nécessitées et leurs utilités, c'est un bon début pour emprunter ce chemin qui vous apportera une réelle satisfaction (et souvent des économies à long terme).

 

À bientôt sur la route du zéro-déchet.

Amandine.

 

 

 

Please reload

Our Recent Posts

Please reload

Archive

Please reload

Tags